Laure Dominique Agniel
Laure Dominique Agniel

Elle aime l’odeur des gares et des ports, elle a, dit-elle « l’âme jaune », parcourant l’Asie pendant un quart de siècle.

Elle défend la liberté et la dignité des femmes

Elle est pianiste, cantatrice, anarchiste, philosophe, exploratrice, végétarienne, et surtout marcheuse infatigable. Elle traverse l’Himalaya à pied avec son fils adoptif. Elle écrit tous les jours de sa vie à l’homme qu’elle aime, son mari.

Elle s’appelle Alexandra David- Néel

Je raconte cette vie singulière vouée à la réalisation de soi dans mon dernier livre, édité chez Tallandier et disponible en librairie:

 

Gauguin aux Marquises : L'homme qui rêvait d'une île

Editions Tallandier, mars 2016

 

Septembre 1901 : Paul Gauguin s’installe aux îles Marquises pour réaliser le rêve de sa vie : construire une maison atelier ouverte sur la nature, peindre, sculpter, écrire, faire de la musique… Loin de l’Europe, il veut retrouver une vie libre et sauvage.

Envouté par l’austère beauté des Marquises, Gauguin découvre un peuple d’artistes. Ils sont sculpteurs, danseurs, tatoueurs. Mais la colonisation est à l’œuvre, et Gauguin choisit son camp, celui des indigènes. Il s’engage pour défendre leurs droits, et surtout leur culture que les missionnaires combattent. Un aspect méconnu de la vie de Gauguin qui meurt aux Marquises, incompris et seul. La valeur des arts premiers ne sera reconnue que cent ans plus tard.

 

Aux Marquises, une renaissance culturelle.

L'Harmattan mars 2016

 

Les Marquises, l'archipel habité le plus isolé du monde, doivent leur nom au navigateur espagnol Alvaro de Mendana, qui les découvre en 1595.Les Marquisiens appellent leurs îles Te henua enana, la Terre des Hommes. Quelle histoire extraordinaire que celle de ces pionniers des mers venus d'Asie du sud est il y a 2000 ans pour s'implanter au milieu de l'océan Pacifique et de là, coloniser toutes les îles du monde polynésien! 

Tous les artistes qui débarquent aux Marquises célèbrent la beauté de ces îles dont la culture malmenée pendant la colonisation, est aujourd'hui en pleine renaissance.

Viens voir comment vivent les Hommes

Editions des Equateurs, 2007

 

Que faire quand l'école devient une souffrance ?  Axel, treize ans, souffre de «phobie scolaire ». Pendant dix ans, il a fréquenté psys, orthophonistes et thérapeutes. Sans succès. Sa mère décide alors de faire une pause, de le sortir du système scolaire pour aller voir ailleurs comment vivent les hommes. À l'école de Jules Ferry, Dominique Agniel substitue l'appel du grand large. Le voyage devient un apprentissage, une thérapie contre l'échec.
À l'âge où les adolescents se replient sur eux-mêmes et se réfugient devant des écrans de télévision ou d'ordinateur, Axel va découvrir le monde, loin des cartes postales : la vie des enfants nomades du Niger, des jeunes Inuit du Grand Nord, des Maoris des îles Marquises

Dossier de presse

Et ceux qui vont en mer

Robert Laffont, 2002

 

Qui n'a pas rêvé un jour de tout quitter pour s'inventer une autre vie? Partie sur un bateau pour faire le tour du monde, Dominique Agniel raconte ici l'extraordinaire aventure qui l'a conduite, après un long périple, aux îles Marquises. Au départ, une histoire d'amour et un défi: partir avec son mari, leurs trois enfants et deux équipiers vers les îles rêvées du grand large, pour larguer enfin les amarres. Mais d'escale en escale, des Caraïbes jusqu'au Pacifique, le voyage idyllique se transforme en véritable odyssée... «Et ceux qui vont en mer» n'est pas un récit sur un tour du monde en bateau, mais l'itinéraire d'une femme. Un parcours initiatique et une quête: la poursuite d'une alliance perdue avec la nature, une réflexion sur l'envers du rêve, sur la vie dans les îles, tour à tour refuge et prison, miroir impitoyable qui nous renvoie à notre propre solitude. 
Extraits du dossier de presse

Tahiti, Marquises, sur les pas de Gauguin

Editions du Garde -Temps, 2003

 

Tahiti repose dans l'inconscient de nos rêves comme la trace d'un bonheur disparu, comme si les îles nous ramenaient aux origines de l'humanité, à l'enfance du monde, au temps de l'insouciance d'avant l'Histoire. Nous portons les îles au fond de nous comme une part sauvage de nous-mêmes, l'expression d'une nostalgie : celle de l'alliance avec la nature. C'est ce désir qui anime Paul Gauguin lorsqu'il part pour Tahiti en 1891. Il mourra aux Marquises le 8 mai 1903.

Loin des clichés de carte postale, ce livre propose de découvrir une Polynésie authentique et vibrante, dont Gauguin a si bien perçu le mystère.

Des extraits de ses carnets et de sa correspondance sont présentés par Dominique Agniel et illustrés par les photos de Philippe Beuzen

Voyage au Tibet, sur les pas d'Alexandra David Néel

Editions du Garde - Temps, 2002

 

Dominique Agniel vous invite à suivre les pas d'Alexandra David-Néel, première Occidentale à entrer à Lhassa, la capitale interdite du Tibet, en 1924, à l'issue d'un voyage de plusieurs mois à travers l'Himalaya.Le texte est extrait d'une série d'entretiens radiophoniques enregistrés en 1954 et conservés par l'Institut national de l'audiovisuel. C'est le récit d'une passionnante aventure, en même temps que la découverte du Tibet au début du Xxe siècle, à la fois mystique et magique, féodal et mystérieux.Le récit d'Alexandra David-Néel montre un Tibet dont les traces s'effacent peu à peu, ce qui rend son témoignage unique et exceptionnel.


Avec Pierre Rabhi, Terre & Lettres la Rochelle, avril 2014

Le temps d'un bivouac, FRANCE INTER

 

 

Invitée de Claire Chazal dans "Entrée libre" France 5, sur Gauguin et les Marquises. Livre présenté à la librairie de l'exposition  consacrée à la collection Chtoukine, Fondation Vuitton

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Dominique Agniel

Site créé avec 1&1 IONOS MyWebsite.